Janmari, Yves, la « graine de crapule », les « vagabonds efficaces » : les enfants « difficiles » avec lesquels Fernand Deligny a vécu ont été pour lui autant de poteaux indicateurs de l’étendue du problème du commun. Fabriquer le commun n’est pas un problème soluble dans le langage, dans l’obéissance à des mots d’ordre, dans l’imitation des chefs. Il y a des petits et des plus grands qui ne disent pas non, qui font autrement, tournent en rond, lisent la loi à l’envers ou parcourent le terrain dans leurs propres chemins. En général ils se font prendre, et naguère, et à nouveau, enfermer. Le social, cela se fabrique à l’économie, dans la norme, cela n’a rien de commun avec le commun, avec l’accueil de tout un chacun. Le social sépare le bon grain de l’ivraie, le social trie, se mérite. Et fabrique des restes, de « la racaille » au sens étymologique du mot ; ces restes pour Deligny ce sont des trouvailles, l’apparition de l’autre, de ce qui compte dans une vie.

[ mais ]

 

Fernand Deligny / revue Multitudes, 24, printemps 2006