« Depuis la publication des Œuvres de Fernand Deligny en 2007 par les Éditions L’Arachnéen, nous assistons à une redécouverte de cet auteur et de son œuvre. Pendant plus de cinquante ans, Deligny a travaillé avec des enfants et des jeunes en marge, considérés par les milieux médicaux, sociaux et juridiques comme « inadaptés ». À partir de 1967, Deligny et d’autres personnes s’installent dans les Cévennes afin de créer un réseau de lieux de prise en charge d’enfants autistes. Sans qu’ils aient à proprement parler une visée thérapeutique et rééducative, ils développent toutefois une série de dispositifs d’ordre à la fois clinique, esthétique et anthropologique. Nous proposons d’analyser en détail ces différents dispositifs — l’écriture, la cartographie et le tournage de films — afin de comprendre la pratique quotidienne développée pour vivre avec les enfants autistes. Nous proposons ensuite de voir comment ces pratiques n’ont cessé d’être habitées par une recherche, à partir de laquelle Deligny a pu construire une réflexion philosophique très particulière. Cette réflexion, fondée sur le concept d’« humain » et sur une critique radicale de toute forme d’humanisme, est à la fois tout à fait singulière et profondément inscrite dans les débats de son temps — notamment dans les champs de l’anthropologie, de la psychanalyse et de la philosophie française contemporaine » (Marlon Miguel). 

Marlon Miguel a été responsable de la classification des archives Deligny conservées à l’IMEC, dans le cadre de l’élaboration de sa thèse À la marge et hors-champ: l’humain dans la pensée de Fernand Deligny (2016). Il poursuit actuellement ses recherches à l’Institute for Cultural Inquiry à Berlin. (mais)

À Propos de Fernand Deligny | École Supérieure d’Art de Lorraine
Classificado como: